fbpx
La mode éthique doit être une conscience - Livraison offerte à partir de 45€ d'achat

1er Mai 2020 - Pour Bannir l'Esclavage

Act for ethics esclavage

Nous avons voulu commencer ce mouvement le 1 mai, jour férié célébrant la fête du travail, la liberté d’expression des ouvriers et syndicats.  C’est donc le jour parfait pour dénoncer une triste réalité:  L’ESCLAVAGE MODERNE !

Lorsque nous parlons d’esclavage moderne, nous parlons de travail forcé, de travail de mineurs et de commerce d’êtres humains (généralement pour la prostitution). De nombreuses industries abusent de leurs employés au profit de la rentabilité. L’industrie du textile est une des championnes de ces pratiques inhumaines afin de produire toujours plus à moindre coût.

Notre société nous incite à consommer plus que le nécessaire, notamment à travers cette fameuse « Mode« , il faut être « à la mode » pour être accepté dans un groupe social. Par définition, la mode est une manière de s’habiller à un moment, à un endroit particulier. C’est donc un phénomène cyclique engendrant un renouvellement constant de notre placard et ainsi une consommation de masse.

Nous avons tous un rôle à jouer pour cesser cette production de masse, cette Fast Fashion qui exploite plus de 40,6 millions de personnes dans le monde et fait souffrir des millions de familles.

23 € est le salaire moyen de…

Pour les grandes multinationales, obtenir le coût de revient le plus faible possible pour un produit passe par une production de masse mais aussi par des coûts de main d’oeuvre dérisoires. 

Obtenir une rémunération juste & des conditions de travail décentes, une chose somme toute évidente. Pourtant le commerce équitable est devenu un argument de vente, nous montrant la rareté de ces entreprises qui osent traiter leurs salariés comme des Hommes et non comme des esclaves des temps modernes.  

Si nous réfléchissons un peu plus au terme « Commerce équitable »… 

Qu’est ce que cela signifie? Que nous acceptons d’autres commerces NON équitables ? Que nous tolérons d’acheter des produits fabriqués par des êtres humains traités et payés comme des esclaves ?

En 2020, nous – entreprises comme citoyens – devons arrêter d’ignorer ces abus! Nous devons agir pour protéger nos co-citoyens, ensemble nous pouvons faire changer les choses !

Act for ethics esclavage 2

…L’ÉTHIOPIE

« Main d’œuvre bon marché et qualifiée : sept fois moins chère qu’en Chine, moitié moins qu’au Bangladesh »

Le gouvernement éthiopien a attiré de grands investisseurs grâce à ce slogan… Des marques renommées sont donc venues profiter de cet Eldorado de la confection textile, où le salaire moyen est de 23 euros par MOIS. Un revenu médiocre pour concurrencer les pays asiatiques, où les salaires atteignent 277 euros en Thaïlande, 163 euros au Cambodge ou encore 85 euros au Myanmar. 

Cependant, la rentabilité pour les entreprises n’est pas au rendez-vous car les usines éthiopiennes tournent au ralenti. Dans la zone industrielle de Hawassa, au sud de la capitale Addis-Abeba, où travaillent plus de 25 000 personnes, le turn-over était de 100% la première année, il a fallu remplacer 100% de l’effectif ! Pourquoi? 

Tout simplement car les employés, majoritairement des femmes, contestent les bas salaires et les conditions déplorables. Elles ne se privent pas de faire grève, de faire de longues pauses entre deux pantalons, de discuter, … et elles ont raison !!!

LA COMMUNAUTÉ OUÏGOURE

La communauté Ouïgoure est une communauté musulmane et turcophone… voici un peu d’histoire sur cette ethnie peu connue en Europe.

Les Ouïghours sont issus des anciennes tribus Oghouz, un peuple d’origine turque, que l’on considère comme étant les ancêtres des Turcs vivant aujourd’hui en Asie Occidentale. Xinjiang est une province autonome à L’Ouest de la Chine où vivent plus de 24 millions de personnes dont 45% de cette communauté Ouïgoure.

Cette ethnie est apparue en Mongolie au VIIIème siècle, où ils prennent le pouvoir et fondent un puissant empire allant jusqu’à la Chine. Au IX ème siècle, les Ouïgours migrent vers Xinjiang suite aux attaques des Kirghiz (peuple vivant de nos jours au Kirghizistan). En 1955, cette région devient autonome mais reste soumise au régime du parti communiste. En 1966, la pratique de l’Islam devient interdite, des mosquées et lieux cultes sont détruits. Les attentats et les répressions se multiplient. Les attentats du 11 septembre 2001 marquent le début d’une oppression endurcie envers les Ouïgours. 

Act for ethics esclavage 3
Act for ethics esclavage 4

VICTIMES DE TRAVAIL FORCÉ

Entre 2017 et 2019, 80 000 transferts auraient eu lieu entre le camp d’internement Xinjiang et les usines fournissant les grandes marques.

Le 31 août 2019, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale du Haut-Commissariat des droits de L’Homme publie un rapport dans lequel il déclare, d’après des informations concrètes (des centaines de pages de rapport), qu’1 à 3 millions de Ouighours seraient placés en détention secrète dans des camps.  

D’après le gouvernement chinois, ces camps seraient des centres de rééducation et de formation pour développer l’emploi local. Mais en réalité ce sont bien des camps d’internement ! De la main d’oeuvre bon marché et prête à travailler pour se sortir de ces camps de torture ! 

80 000 Ouïgours auraient donc été transférés pour aller travailler pour 80 marques renommées mondialement dans la technologie, le textile et l’automobile. Parmi les marques citées se trouvent de grands noms de l’électronique (Apple, Sony, Samsung, Microsoft, Nokia, etc.), du textile (Adidas, Lacoste, Gap, Nike, Puma, Uniqlo, H&M, etc.) et de l’automobile (BMW, Volkswagen, Mercedes-Benz, Land Rover, Jaguar, etc.). 

Act for ethics esclavage 5
Act for ethics esclavage 6
Act for ethics esclavage 8
Act for ethics esclavage 7
Act for ethics esclavage 9
Act for ethics esclavage 10
Fermer
Fermer
Connexion
Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.



Devise


Fermer
[]